La Guimbarde

La Guimbarde est une fontaine qui a alimenté la ville de Pontorson pendent de très nombreuses années (les travaux pour amener l’eau de cette source en centre-ville ont commencé vers 1810). Sa source est toujours visible de nos jours. Elle est située dans un champ sur la Route de Saint-James/Boucey (D30) et est éloignée du centre-ville de Pontorson de 1 523 mètres.

L’eau de cette fontaine était dit-on très abondante et très pur. Son volume était d’ailleurs augmenté en y réunissant les eaux de plusieurs sources voisines. Ces sources voisines, au nombre de trois, sont reliées entre elles (à la principale) via un petit aqueduc de 30cm de hauteur et de 80cm de largeur. Elle était destinée à alimenter un certain nombre de fontaines publiques dans différents quartiers de la ville, à fournir de l’eau à l’hôpital et même à quelques propriétaires (via des concessions particulières).

Le niveau moyen de ces eaux est élevé de 10 mètres au-dessus du sol de l’ancienne Place Saint-Michel.

Les eaux de la fontaine de la Guimbarde et celles des sources voisines furent réunies dans une même cuvette. À partir de cette cuvette, la conduite principale est formée au moyen de tuyaux de grès, enfermés dans une rigole en maçonnerie.

Les parois de la cuvette de la Guimbarde sont revêtues à l’aide d’un mur circulaire à pierre sèches de 2m de diamètre intérieurement et de 80cm d’épaisseur à la base. Ce mur est couronné par une assise en granite de 40cm de hauteur et 50cm d’épaisseur. La profondeur de cette cuvette d’environ 2m.

Le cheminement terminal de ces eaux était un bassin (180cm x 180cm) en plomb situé dans l’intérieur de la cage de l’ancien château d’eau (de la Place Saint-Michel). Un second bassin (140cm x 140cm) était installé afin de faire jaillir l’eau de la fontaine. D’autres tuyaux en plomb étaient reliés à ce bassin pour amener de l’eau à l’hôpital et dans les différents quartiers.

Le tracé de cette source jusqu’à la rue Saint-Michel contenait 9 regards (équipés de robinets et d’un système de vidange).